Amenmeryt - Accueil

Amenmeryt - Langue, écritures

  le dieu Thot

Sommaire


Rappel rapide de la chronologie de l'Égypte ancienne

Un rapide rappel illustré de la chronologie pour avoir le contexte en tête. Le découpage en grandes périodes est moderne, le découpage en "dynasties" est connu par les historiens d'époque grecque. Chaque "période intermédiaire" est caractérisée par un éclatement du pouvoir central. Les dates sont approximatives sauf à partir de la Basse Époque. Toutes les dates citées sont av. JC.

Vase d'époque Nagada II
Vase d'époque
Nagada II (Louvre)
Couteau du Gebel el-Arak
Couteau du
Gebel el-Arak
(Louvre)
Palette au taureau
Palette au taureau
(Louvre)
Préhistoire ou Époque prédynastique
Narmer
Nom de Narmer,
Nagada
(British Museum)
Stèle du Roi Serpent
Stèle du
Roi Serpent,
2e dyn. (Louvre)
Statuette roi thinite
Statuette de roi
thinite, Abydos
(British Museum)
Unification de l'Égypte par le roi Narmer
Époque thinite (1re et 2e dynasties) (3100-2700). Capitale This.
Pyramide de Djeser
Pyramide de Djeser,
Saqqara, 3e dyn.
Pyramide de Chephren, Giza
Pyramide de Chéphren,
Giza, 4e dyn.
Scribe accroupi
Scribe accroupi,
5e dyn. (Louvre)
Ancien Empire (3e à 6e dyn.) (2700-2200) : époque des grandes pyramides et des mastabas. Capitale Memphis.
  • 3e dyn. : complexe du roi Djeser à Saqqarah, début de l'architecture de pierre à grande échelle.
  • 4e dyn. : Chéops, Chéphren, Mykérinos et les grandes pyramides de Giza.
  • 5e dyn. : apparition des textes des pyramides (sous le roi Ounas).
  • 6e dyn. : très long règne de Pépi II.
Stèle de Dekhou
Stèle de Dekhou,
PPI (Louvre)
Première période intermédiaire ou PPI (7e à 10e dyn.) (2200-2050) : division du pays, troubles.
Chapelle blanche, Karnak
Chapelle blanche de
Sesostris I, Karnak, 12e dyn.
Sesostris III
Statue de Sesostris III,
12e dyn. (Louvre)
Moyen Empire (11e à 13e dyn.) (2050-1700)
  • 11e dyn. : les Montouhotep, réunification de l'Égypte.
  • 12e dyn. : les Amenemhat et Sésostris, réorganisation de l'État, mise en valeur du Fayoum, annexion de la Basse Nubie, époque classique.
Iahmes
Statue du prince Iahmes,
17e dyn. (Louvre)
Deuxième période intermédiaire ou DPI (14e à 17e dyn.) (1700-1550) : les Hyksos (Asiatiques) dans le Delta. Introduction du cheval. Reconquête par la dynastie thébaine.
 Nouvel Empire (18e à 20e dyn.) (1550-1070)
Colosses Memnon
Colosses de Memnon,
Aménophis III,
18e dyn.
Nefertiti
Buste de
Nefertiti,
18e dyn.
(Berlin)
Toutankhamon
Masque de
Toutankhamon,
18e dyn. (Le Caire)
  • 18e dyn. : les Thoutmosis, Hatchepsout (temple de Deir el-Bahari) et les Aménophis. Capitale Thèbes. Expansionnisme en Asie et en Nubie. Période de prospérité.
    • se termine par la période « amarnienne », du nom de la nouvelle capitale Akhetaton (site de Tell el-Amarna) avec le roi Akhenaton (Aménophis IV) et son épouse Nefertiti qui vénèrent le disque solaire Aton, puis retour à Thèbes avec quelques rois dont Toutankhamon.
Salle hypostyle
Salle hypostyle
Karnak, 19e dyn.
Séthi I
Relief de la
tombe de Séthi I,
19e dyn. (Berlin)
Abou Simbel
Temple de
Ramsès II,
Abou Simbel,
19e dyn.
  • 19-20e dyn. ou « époque ramesside » : les Séthi, les Ramsès. Capitale Pi-Ramsès dans le Delta.
    • 19e dyn. : Séthi I (temple d'Abydos), Ramsès II (bataille de Qadesh, nombreuses constructions : Karnak, Ramesseum, Abou Simbel...)
    • 20e dyn. : Ramsès III (lutte contre les Peuples de la mer, temple de Medinet Habou) puis affaiblissement du pouvoir central jusqu'à Ramsès XI.
Triade d'Osorkon II
Triade d'Osorkon II,
22e dyn. (Louvre)
Colonne de Taharqa
Colonne de Taharqa,
Karnak, 25e dyn.
Troisième période intermédiaire ou TPI (21e à 25e dyn.) (1070-664)
  • 21e dyn., 22e-23 dyn. lybiennes : ville de Tanis dans le Delta.
  • 25e dyn. : dynastie kouchite (nubienne) parfois classée dans la Basse Époque. Défaite contre les Assyriens.
Psammétique II
Relief de Psammétique II,
26e dyn. (Vienne)
Psammétique II
Tête d'homme
dite 'Tête verte'
30e dyn. (Berlin)
Basse Époque (26e à 30e dyn.) (664-332)
  • 26e dyn. ou « renaissance » saïte. On recherche les modèles du passé.
  • 27e dyn. perse.
  • 28e-30e dyn. : dernières dynasties égyptiennes.
  • La Basse Époque se termine par une 2e occupation perse.
Cartouche Ptolémée I
Cartouche de
Ptolémée I (Vienne)
Temple de Denderah, kiosque sur le toit
Temple de Denderah,
kiosque sur le toit,
Ptolémée XII
Époque ptolémaïque (332-30) : Alexandre libère l'Égypte des Perses puis dynastie grecque descendant de Ptolémée : les Ptolémée et les Cléopâtre (la Cléopâtre connue = Cléopâtre VII).
Kiosque de Trajan
Kiosque de Trajan,
Philae,
époque romaine
Isis romaine
Isis et l'enfant
Horus (Munich)
Souverain en Horus
Jeune souverain
en Horus (Vienne)
Époque romaine (à partir de 30 av. JC) : l'Égypte est intégrée à l'Empire romain à la suite de la défaite contre Octave.
  • Beaucoup de temples bien conservés datent des époques ptolémaïque et romaine.

L'évolution de la langue égyptienne

L'égyptien appartient à la famille des langues chamito-sémitiques. Comme toute langue, il a évolué au cours des siècles. En voici les différents états.
NB Les exemples sur papyrus sont écrits en hiératique (pour les différentes écritures, voir ci-dessous).


Les différentes écritures ayant noté la langue égyptienne

Il ne faut pas confondre les différents états de la langue et les différentes façons de la noter, même si certaines appellations se recoupent.


La prononciation

Pour l'égyptien écrit en hiéroglyphes, hiératique ou démotique, on ne connaît que les consonnes et les semi-consonnes (ex. "ou" / "w"). Les voyelles n'étant pas écrites, on ne sait pas exactement comment ça se prononçait, même si on a quelques indices par le copte. On ajoute donc des "e" entre les consonnes pour faciliter mais c'est artificiel.

Par exemple, nfr (F35) ce qui est écrit n f r (beau, bon) sera prononcé aujourd'hui "néfèr" mais ça ne veut pas dire que les Égyptiens le prononçaient vraiment de cette façon.


Un exemple d'évolution de la langue : l'article défini

En moyen égyptien, il n'y a pas d'article. L'article défini apparaît en néo égyptien, formé à partir de l'ancien adjectif démonstratif.

exemple


On commence généralement par étudier le moyen égyptien qui est la langue classique et par l'écriture hiéroglyphique (plus ou moins stylisée) qui est la plus visuelle. Passée cette petite incursion dans le néo égyptien, on étudiera le moyen égyptien.


Oupouaout

Passer à la leçon suivante : le système d'écriture

Pour toute question ou remarque sur le site et son contenu : envoyer un message à Amenmeryt ou remplir le formulaire

Dernière mise à jour de la page le 13/01/16

Nombre de visites depuis le 26/06/07 :