Amenmeryt - Accueil

Amenmeryt – Grammaire 1

  la déesse Maât

Grammaire (1) : le nom

Sommaire


Des info-bulles donnent le n° Gardiner pour les signes isolés (voir l'index des signes pour plus d'information) et le détail des signes pour le vocabulaire.

Précision sur la translittération : j'ai adopté la translittération employée dans la grammaire de Gardiner, où les terminaisons grammaticales ne sont pas séparées du mot (ex. mwt), alors que dans la grammaire de Grandet et Mathieu, la terminaison est séparée du mot par un point (ex. mw.t).


Le genre grammatical

Commençons par la lecture de quelques signes qui vont servir dans la leçon.

Signes

Nouvelle lecture de signes déjà rencontrés
I9it (autre lecture de la vipère à cornes, la plus courante étant f)
N1pt ou déterminatif du ciel
O49niwt ou déterminatif de la ville

Nouveaux signes
N31wA ou wAt (chemin bordé de végétation) + déterminatif des routes
G29bA (oiseau jabiru)
G14mwt (vautour)
T22 variante T23sn (pointe de flèche)

Le genre

Passons à un peu de grammaire. L'égyptien a deux genres grammaticaux : le masculin et le féminin.

Masculin

Pas de terminaison

exemples

nTr (R8) + trait (Z1) nTr = dieu ; nb (V30) nb = maître, seigneur ; sA (G39) variante sA (G39)dét. homme (A1) sA = fils

Féminin

Terminé par -t t (X1) (écrit avant le déterminatif)

exemples

niwt (O49) + t (X1) + trait (Z1)niwt = ville ; p (Q3) + t (X1) + déterminatif ciel (N1) pt = ciel ; ir (D4) + t (X1)+ trait (Z1) irt = oeil ; mwt (G14) + t (X1) + déterminatif femme (B1)mwt = mère

Remarque : le « t » du féminin se retrouve dans les langues sémitiques, par ex. en akkadien ou en arabe (« ta marbouta »).
Il a fini par ne plus se prononcer (on retrouve le même phénomène en arabe, par ex. Deir el-Medineh qui s'écrit madinat).


Attention : Certains mots masculins ont une racine comprenant un t.

exemple

i (M17) + it (I9) + déterminatif homme (A1) variante : t (X1) + it (I9) it = père
Attention : la vipère se lit ici it et non f.

Les mots ayant une forme masculine et une forme féminine

Pour former le féminin, on ajoute un – t et on change le déterminatif.

exemples

bA (G29) + k (V31) + déterminatif homme (A1) bAk = serviteur bA (G29) + k (V31) + t (X1) + déterminatif femme (B1) bAkt = servante

s (O34) + déterminatif homme (A1) + trait (Z1) s = homme s (O34) + t (X1) + déterminatif femme (B1) st = femme

sn (T22) + n (N35) + déterminatif homme (A1) sn = frère sn (T22) + n (N35) + t (X1) + déterminatif femme (B1) snt = soeur


Oupouaout

Exercices

Passer à la leçon suivante : Le pluriel


Le pluriel

Commençons par un peu de vocabulaire. Le classement correspond à celui de l'alphabet égyptien.

Signes

Nouvelle lecture de signe déjà rencontré
W12 variante W11nst (siège) ou déterminatif des sièges (autre lecture du signe déjà vue dans l'alphabet : g)

Nouveaux signes
F20ns (langue de bovin)
N23 variante N21(terrain irrigué) déterminatif de la terre

Vocabulaire

Rappel
ir (D4) + t (X1)+ trait (Z1)irt = oeil
(signes ir + t + trait des idéogrammes)
wAt (N31) + t (X1) + trait (Z1) wAt = chemin, route
(signes wA + t + trait des idéogrammes)
nTr (R8) + trait (Z1)nTr = dieu
(signes nTr + trait des idéogrammes)

Nouveau
anx (S34)déterminatif homme (A1)anx = vivant (substantif)
(signes anx + déterminatif de l'homme)
n (N35)+ ns (F20) + t (X1)+ déterminatif siège (W11) variante n (N35) + ns (F20) + t (X1) + déterminatif siège (W12) variante ns (W11) + t (X1) + trait (Z1)nst = trône
(signes n + ns + t + déterminatif du siège OU siège + t + trait des idéogrammes)
kA (D28)trait (Z1)kA = le ka, un des composants de la personne, quelquefois traduit par « double ». C'est une sorte de réservoir des énergies vitales, qui peut désigner la puissance de création de la divinité.
(signes kA + trait des idéogrammes)
tA (N16) + déterminatif terrain irrigué (N23) + trait (Z1) variante tA (N16) + déterminatif terrain (N21) + trait (Z1)tA = pays, terre
(signes tA + déterminatif de la terre + trait des idéogrammes)

Le duel

Attention, le pluriel commence à trois ! Pour deux, c'est une forme spéciale : le duel.

Terminaison -wy (au masculin) -ty (au féminin)

Il peut s'écrire de deux façons :

  1. avec le signe y y (Z4)

    exemple

    ir (D4)
    t (X1)y (Z4) irty = les deux yeux

  2. en redoublant le signe, parfois en le simplifiant.

    exemple très fréquent

    tA (N16) doublé ou tA (N17) doublé tAwy = les Deux Terres (c'est à dire la Haute et la Basse Égypte).


Le pluriel

Terminaison -w (au masculin) -wt (au féminin)

Il peut s'écrire de différentes façons :

  1. avec le signe w w (G43)

    exemple

    détail linteau de Sesostris III
    Linteau de Sésostris III
    (Musée du Louvre)
    vers le bas de la colonne,
    derrière le roi de la scène de droite

    anx (S34)w (G43) anxw = les vivants

  2. ou en triplant le signe (forme la plus ancienne de l'écriture du pluriel, conservée souvent sur les inscriptions monumentales)

    exemple au masculin

    le signe ka kA (D28) triplé dans le cartouche du roi Sésostris III
    kA (D28) triplé kAw = les ka

    cartouche de Sesostris III
    Linteau de Sésostris III
    (Musée du Louvre)
    cartouche du roi

    nom complet du roi : xa-kAw-ra = les ka de Rê sont apparus.
    (l'inversion des signes dans le nom du roi sera expliquée dans une leçon suivante, voir l'antéposition honorifique dans les noms propres)

    exemple au féminin

    ns (W11) triplé nswt = les trônes

  3. et/ou en ajoutant 3 traits (déterminatif du pluriel) disposés horizontalement 3 traits horizontaux (Z2) ou verticalement 3 traits verticaux (Z3)
    Quand il existe déjà un déterminatif, les trois traits se placent après.

    exemple

    On trouve des variantes du nom de Sésostris III écrites :
    kA (D28) + 3 traits horizontaux (Z2)


Oupouaout

Exercices

Une petite pause dans la grammaire avec : Les noms propres


Le complément du nom

Signes

Nouvelle lecture de signe
F20mr (langue de bovin), utilisé pour écrire le mot chef (voir ci-dessous) (rappel de l'autre lecture : ns)

Nouveaux signes
A12mSa (soldat tenant un arc et des flèches)
W24nw (vase rond)
G21nH (pintade)
W10Hnt (coupe ou corbeille)
S38HqA (houlette, sceptre)
N25 xAst (3 collines) ; désigne le désert et sert de déterminatif pour les pays étrangers
O32 sbA (porte)
N14sbA ou dwA (étoile)
I6 km (morceau de peau de crocodile)
A40 (homme barbu assis) déterminatif de roi ou de dieu

Vocabulaire

Rappel
anx (S34)déterminatif homme (A1)anx = vivant (nom)
nb (V30)nb = maître
ns (W11) + t (X1) + trait (Z1)nst = trône
nTr (R8) + trait (Z1)nTr = dieu
pt (N1) ou p (Q3) + t (X1) + déterminatif ciel (N1)pt = ciel
tA (N16)tA = terre, pays

Nouveau
m (M17) + r (D21) variante m (M17) + r (D21) + trait (Z1) variante mr (F20)mr ou (i)m(y)-r(A) = chef, directeur, mot à mot : celui qui est dans la bouche (de ses subordonnés), se rencontre souvent dans l'expression « chef de … » dans les titres des particuliers
(signes m + r OU m + r + trait des idéogrammes OU mr)
mSa (A12) + déterminatif homme (A1) + 3 traits horizontaux (Z2)mSa = armée, troupe
(signes mSa + homme assis + traits du pluriel ou du collectif)
nH (G21) + H (V28) + H (V28) + dét. temps (N5) variante n (N35) + H (V28) + dét. temps (N5) + H (V28) variante H (V28) + dét. temps (N5) + H (V28)nHH (variante HH) = l'éternité (cyclique)
(signes nH + H + H + déterminatif du temps OU n + H + déterminatif du temps + H OU H + dét. temps + H)
sw (M23) + t (X1) + n (N35) + déterminatif roi (A40) variante sw (M23)nsw = le roi
(vient de ny-swt, mot à mot « celui du jonc », symbole de Haute Égypte)

(signes sw + t + n + roi OU sw)
r (D21) + T (V13) + dét. homme (A1) + dét. femme (B1) + dét. collectif (Z3)rmT = les gens, les hommes (nom singulier ayant une valeur de collectif)
(signes r + T + dét. homme + dét. femme + dét. collectif)
H (V28) + n (N35)+ a (D36)Hna = avec, et
(signes H + n + a)
H (V28)+ nw (W24) + t (X1)+ déterminatif femme (B1) variante Hn (W10) + t (X1)Hnwt = souveraine
(signes H + nw + t + dame assise OU coupe + t)
HqA (S38) + q (N29) + A (G1) + homme assis (A1)HqA = gouverneur, chef (d'un pays étranger)
(signes HqA + q + A + homme assis)
xAst (N25) + t (X1) + dét. idéogramme (Z1)xAst = pays étranger
(signes xAst + t + déterminatif des idéogrammes)
s (S29) + b (D58) + sbA (N14) + A (G1) + dét. porte (O32) variante s (S29) + b (D58) + sbA (N14) + A (G1) + dét. maison (O1) variante O32sbA = porte
(signes s + b + sbA + A + dét. porte/maison (O32/O1) OU seulement idéogramme porte)
k (V31) + S (N37)+ déterminatif pays étrangers (N25) variante k (V31) + A (G1)+ S (N37)+ déterminatif pays étrangers (N25)kAS = pays de Kouch, Ethiopie
(signes k + S + déterminatif des pays étrangers)
km (I6) + m (M17) + t (X1) + déterminatif ville (O49)kmt = L'Égypte
(signes km + m + t + déterminatif des lieux)
Remarque : il y avait une opposition entre le sol noir de la vallée du Nil (qui recevait le limon) qui a donné le nom de Kemet (km = noir) et les déserts environnants, plus escarpés, d'où le signe xAst, qui sert de déterminatif aux noms de pays étrangers.

Le complément du nom – Première manière

Une première manière de faire un complément de nom est de simplement juxtaposer les deux noms, dans le même ordre qu'en français :
en français : X de Y => en égyptien : X Y

exemples


Le complément du nom – Seconde manière

Une seconde manière de faire un complément de nom est de séparer les deux noms par le mot n(y), qui s'accorde avec le mot précédent :
Attention, la terminaison n'est pas toujours écrite et le y n'est généralement pas écrit du tout.

nom masculinn (N35)complément de nom
n
nom fémininn (N35)+ t (X1)complément de nom
nt
nom masc. pl.nw (W24)complément de nom
nw
nom fém. pl.n (N35)+ t (X1)
(généralement écrit comme au singulier)
complément de nom
n(yw)t

exemples



Révision de la grammaire

Rappel des terminaisons

 singulier duel pluriel
masculin(rien)-wy-w
féminin-t-ty-wt

exemples

nb = maîtremasculin singulier, pas de terminaison
nbt = maîtresse, dameféminin singulier, terminaison en -t
nbty = les Deux Maîtressesféminin duel, terminaison en -ty
tAwy = les Deux Terresmasculin duel, terminaison en -wy
nTrw = dieux masculin pluriel, terminaison en -w
nswt = trônesféminin pluriel, terminaison en -wt

Rappel des écritures des terminaisons

Écriture du féminin en écrivant la terminaison (avec le signe t t (X1))

Écriture du duel et du pluriel en utilisant une ou plusieurs des manières suivantes :

Rappel du complément de nom

Nouveau signe et vocabulaire

Nouveau signe
N27Axt (soleil à l'horizon entre deux collines)
Vocabulaire
Axt (N27) + t (X1) + dét. idéogramme (Z1) variante Axt (N27) + t (X1) + dét. lieu (O1)Axt = horizon
(Axt + t + trait des idéogrammes OU Axt + t + déterminatif lieu)
X (F32)
 t (X1)
Xt = corps
(Xt + t)

Les deux manières de construire un complément de nom

  1. les deux noms sont juxtaposés

    exemples

    nb (V30) + tA (N17) doublé nb tAwy = maître des Deux Terres

    détail fausse porte Tjentet
    Détail de la fausse porte
    de Tjentet (Museo egizio, Turin)

    sAt nsw = fille du roi
    Attention, le mot nsw passe en première position dans l'écriture (voir l'antéposition honorifique)

  2. les deux noms sont séparés par le mot n(y) n (N35) qui s'accorde avec le mot qui précède (nt au féminin, nw au pluriel)

    exemple

    Stèle Sesostris III Berlin
    Détail d'une stèle de Sésostris III
    (Neues Museum, Berlin)

    épithète royale :

    sA (G39)+ ra (N5)n (N35) + X (F32) + t (X1) + f (I9) sA ra n Xt.f = fils de Rê de son corps (fils charnel de Rê)

    Obélisque Hatchespout Karnak
    Détail d'un obélisque
    d'Hatchepsout (Karnak)

    la même chose au féminin,
    par exemple dans les inscriptions de la reine Hatchepsout :

    sA (G39) + t (X1) + ra (N5)n (N35) + t (X1) + X (F32) + t (X1) + f (I9) sAt ra nt Xt.f = fille de Rê de son corps

    Remarque: le possessif sera expliqué dans une future leçon.



Oupouaout

Quiz de la partie sur les noms

Vous pouvez maintenant aborder la partie suivante : L'adjectif, les nombres.

Pour toute question ou remarque sur le site et son contenu : envoyer un message à Amenmeryt ou remplir le formulaire

Dernière mise à jour de la page le 13/01/16

Nombre de visites depuis le 26/06/07 :